Association des SAXophonistes

Pour une histoire du saxophone et des saxophonistes – livre 3 (1942 à 2000) le saxophone de concert Jean-Marie Londeix

Pour une histoire du saxophone et des saxophonistes
livre 3 (1942 à 2000)
le saxophone de concert
Jean-Marie Londeix
Editions Delatour France
Ref : BDT 0091
Date de publication : 2020
Code EAN : 9782752104052
Pagination : 216
notre avis

Nous attendions tous cela avec impatience, le troisième volume de cette fabuleuse histoire du saxophone, vu et écris par Jean Marie Londeix.
En s’appuyant sur des correspondances, des articles, sur ses propres rencontres, sur les innombrables documents que Jean Marie Londeix possède sur notre instrument, l’auteur nous livre ici le troisième volume de cette Histoire, qui ne fait que commencer.
Le saxophone, comme l’explique très bien l’auteur, a su s’intégrer parfaitement dans le paysage musical, qui depuis l’idée qu’en avait Adolphe Sax jusqu’à maintenant, a su être un instrument aux multiples facettes, et ceci sans jamais se (l’instrument) dénigrer, et en conservant ses qualités originelles. Que ce soit les facteurs, les luthiers, les musiciens ou les pédagogues le saxophone a, à travers eux, toujours évolué en conservant son âme.
Après avoir relaté la naissance du saxophone et les pérégrinations d’Adolphe Sax, après avoir évoqué le développement du saxophone à travers le monde des musiciens, des compositeurs et des pays, Jean Marie Londeix nous dresse un portrait du saxophone depuis 1942 et l’après-guerre jusqu’en 2000.
Il aurait été impossible de débuter ce récit du saxophone sans évoquer les immenses figures que sont Marcel Mule et Sigurd Rascher (ils sont aussi évoqués largement dans le volume 2). Ceci donne envie au lecteur de relire (ou de découvrir) le livre d’Eugène Rousseau sur Marcel Mule (« Marcel Mule sa vie et le Saxophone » Eugene Rousseau).
Jean Marie Londeix passe ensuite en revue l’utilisation du saxophone dans les différents styles d’écritures, allant du Néoclassicisme aux musiques mixtes, en passant par le théâtre musicale et l’influence du Jazz.
Puis il présente les principaux saxophonistes et ensemble des grands pays ayant une pratique et une école de saxophone.
Un point particulier sur l’école de Bordeaux, compositeurs vivant en région bordelaise ayant tant contribués pour le saxophone, est abordé et nous sommes heureux de retrouver des personnalités comme François Rossé, Christian Lauba ou encore Christophe Havel.
Vous l’aurez compris, pour nous, saxophonistes, ce livre est notre histoire. Il nous relie à la genèse de l’instrument, à sa naissance et adolescence. Il nous permet de comprendre d’où l’on vient et nous servira à suivre un chemin vers où aller.
Il y a l’école Française du saxophone, maintenant nous avons un saxophone de plusieurs écoles, de plusieurs pays, un saxophone mondial, toujours avec cette âme originelle d’Adolphe Sax, que Jean Marie Londeix nous transmet ici.
A nous de lire ce livre et de transmettre cette âme à notre tour.

Page du site de l’éditeur

Pour le commun des mortels, le saxophone, grâce aux premiers Afro-Américains, est jazz et ne saurait être autre chose.
Ce troisième livre fait connaître, dans le domaine de la musique écrite, des musiques également nouvelles, non plus POUR, mais DE saxophone, distinguant désormais l’instrument de ses valeureux cousins de l’orchestre symphonique. C’est ce basculement historique que ce livre cherche à montrer dans la période s’étendant de 1942 à 2000.
Cet ouvrage compte trois opus couvrant deux siècles d’histoire :
Livre 1 – (1814 à 1899) Adolphe Sax
Livre 2 – (1900 à 1942) Internationalisation du saxophone
Livre 3 – (1942 à 2000) Le saxophone de concert

La forme mêlée de l’écriture accompagne le sujet qui témoigne du chaos tourmenté produit par l’usage du saxophone dans le monde des musiques populaires puis des musiques improvisées jusqu’aux œuvres recherchées les plus savamment écrites, mettant tour à tour l’accent sur l’inventeur de l’instrument puis sur des dizaines de milliers d’œuvres originales et de saxophonistes remarquables.
Le premier livre couvre le XIXème siècle, la vie tourmentée d’Adolphe Sax et l’expansion de son invention la plus originale, grâce à de nombreux documents de première main, d’articles et documents d’époque, de souvenirs dus à Yvonne Béretta, petite-fille de l’inventeur.
Le deuxième ouvrage couvre la période allant de la mort d’Adolphe Sax à 1942, date de la conséquente prise en compte du saxophone par le Conservatoire de Paris. Sont évoqués tous les genres musicaux dans lesquels le saxophone s’exprime : populaires et savants, classique, jazz, de variétés, de cirque même, et sont mis en lumière nombre de musiciens spécialistes de l’instrument, méconnus ou oubliés.
Le troisième livre fait connaître, dans le domaine de la musique écrite, des musiques également nouvelles, non plus POUR, mais DE saxophone, distinguant désormais l’instrument de ses valeureux cousins de l’orchestre symphonique. C’est ce basculement historique que cet ouvrage cherche à montrer dans la période s’étendant de 1942 à 2000.

Pour une histoire du saxophone et des saxophonistes de Jean-Marie Londeix
Jean-Marie Londeix, spécialiste, concertiste et pédagogue émérite, considéré par Edison Denisov comme « un des plus grands musiciens de notre temps », consacré par le Festival 14 d’Amsterdam comme « a Living Legend » s’est fait largement apprécier dans le monde (notamment dans 77 universités américaines) pour faire du saxophone un instrument de concert digne de ses éminents cousins de l’orchestre.

Mon avis : INDISPENSABLE !

Stéphane Sordet
%d blogueurs aiment cette page :