Archives de catégorie : Alto

Série B

« Série B »
Robert LEMAY
Éditions Fuzeau – Collection Nouveaux horizons/XasaX
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:04:00 / Genre contemporain / Réf. 8622
Pour saxophone alto seul
notre avis
Œuvre originale de Robert Lemay, dans laquelle le saxophoniste est à la fois musicien et comédien.
Le texte narratif fait partie intégrante du texte musical, et il faudra à l’interprète de l’investissement dans l’exécution de l’œuvre afin que le rendu de celle-ci soit cohérent.

D’une technique instrumentale simple, l’écriture de cette pièce est très précise et claire.
Au départ, un jeu se créer entre des syllabes et des formules instrumentales répondant à celles-ci en résonances, et ceci pour transformer lentement ces syllabes en petites phrases.

Vient ensuite un mouvement rapide et énergique, où le saxophone montre sa virtuosité instrumentale (mais rien d’effrayant techniquement !) les caractères se mélangent, passant du percussif au calme, de l’expressif au vif, et ceci pour nous emmener sur un final humoristique ou l’interprète qui la scène en nous disant « bye bye ».

Le travail principal de cette pièce portera sur la diction et l’interprétation du texte narratif, ainsi que sur les nuances extrêmes, et dans la précision des articulations.

Mon avis : cette pièce, pleine d’humour, enchantera les musiciens tout autant que le public. Elle permettra aux élèves réticents face à la musique contemporaine, d’approcher ce style de musique d’une façon ludique et plaisante.

Robert Lemay, compositeur canadien, a obtenu un doctorat de composition de l’Université de Montréal, et une maîtrise à l’université de Laval. Il a aussi été à la State University of new York, où il a travaillé avec Brian Ferneyhough, Louis Andriesson. Il a aussi effectué des stages avec F.Rossé et Georges Aperghis.
Sa musique se caractérise par l’aspect scénique et l’aspect spatial, et elle est jouée dans plusieurs pays.
Le saxophone est un de ses instruments de prédilection, il a notamment écrit pour J.M.Goury, D.Gauthier, S.Bertocchi, J.M.Londeix, les quatuors de saxophones Appolinaire, Nelligan, le Danish sax Quartet etc.

Stéphane Sordet

Volubilis

« Volubilis »
Thomas Daniel SCHLEE
Éditions Combre
Niveau début 3CC / Durée ~ 00:03:40 / Genre classique / Réf. C06474
Pour saxophone alto
notre avis
Pièce pour saxophone seul, écrite sous forme d’une improvisation.
Rythmiquement difficile.
Il y a un gros travail mélodique, de phrasé, et de recherche de couleurs.
Travail sur les nuances, le soutien et sur les attaques pianissimo dans les graves.
Quelques harmoniques, articulations simples (généralement legato).

Stéphane Sordet

Hommage à Duras

« Hommage à Duras »
Paul WEHAGE
Éditions Musik Fabrik
Niveau début 3CL / Durée ~ 00:07:00 / Genre classique
Pour saxophone alto seul
notre avis
Voici une belle pièce pour saxophone solo qui nous promènera dans l’univers du théâtre et de la littérature, et dans des ambiances très différentes.

Cette pièce est une commande d’une musique de scène de Claire Deluca, comédienne connue pour son association avec Marguerite Duras. Cette œuvre a servi à illustrer un spectacle intitulé « Nevers », adaptation des annexes au scénario du film d’Alain Resnais « Hiroshima mon amour ».

Dans « Nevers », une femme raconte à un étranger son amour pour un soldat allemand dans la France occupée, la mort de ce soldat et ce qu’elle vécu ensuite. La musique exprime des émotions très fortes que la femme traverse, de l’amour au deuil, ceci à travers des souvenirs.

La musique exprime ces souvenirs, tels des réminiscences. Ce qui explique les nombreux changements de caractères, de mouvements et d’atmosphères.

Cette pièce est difficile, aussi bien du point de vue technique (nombreux harmoniques, passages rythmiques et certains traits difficiles), que du point de vue musical.

Elle pourra faire un lien entre la classe de saxophone et la classe d’art dramatique, être jouée avant ou après « This burning sun of grief and memory » du même auteur et utilisée pour la même pièce.

Stéphane Sordet