Nicolas Prost The art of the saxophone

Nicolas Prost
The art of the saxophone
Indé SENS !
Ref : INDE063
2013
1h10
notre avis
Ce contenu est pour les membres uniquement. En adhérant à l’A.SAX, je recevrai : Ma carte d’adhérent avec mon identifiant et mon mot de passe pour naviguer librement sur www.asax.fr
énergie, dynamisme et bonne humeur sont au rendez-vous !
Techno parade de Guillaume Connesson, pour 2 saxophones soprano et piano déborde de vitalité. Les courts fragments mélodiques nous transportent dans des influences rock et jazzy, et nous maintiennent en apnée jusqu’à la fin de la pièce. L’élan rythmique de Hard Fairy de Graham Fairy conçue originellement pour saxophone et 2 pianos, nous est ici proposé dans une version revisitée avec soundtrack. Reeds, extrait de la suite Rrrrrr… 5 jazzstücke, écrite par Mauricio Kagel nous plonge dans un solo de jazz violent avant de nous apaiser et de nous préparer pour Paganini Lost.
L’interprétation de la pièce de Jun Nagao nous plonge alors dans un dialogue au temps suspendu entre le piano et les 2 saxophones alto. Tout à tour expressif et énergique, nous nous laissons portés par les sonorités envoutantes des deux interprètes que sont Nicolas Prost et Jean-Yves Fourmeau. Nous fermons les yeux et nous voyageons vers des élans de virtuosité, des moments lyriques, avant d’être amené au thème du 24ème caprice de Paganini.
Dans Sax Héro, Philippe Geiss s’inspire du jeu virtuose des guitar-heros. Nous retrouvons ici une version des plus fulgurantes du dédicataire de cette pièce écrite en 2012.
Le dernier mouvement de la sonatina pour clarinette et piano de Joseph Horovitz et de véloce de Claude Bolling nous bercent de l’univers jazz aux musiques populaires. L’énergie et la virtuosité des deux interprètes participent à la réussite de ces pièces pleines de malice.
Après la création mondiale de la version avec cordes, Nicolas Prost nous propose ici une version avec 12 saxophones du chant des ténèbres de Thierry Escaich. La tension est alors maintenue par la frénésie de la toccata, second mouvement de la sonate du compositeur Dimitri Tchesnokov.
Nous revoilà sous l’influence de la musique populaire et du jazz dans l’extrait de Fuzzy bird, de Takashi Yoshimatsu: run,bird. Puis nous partons vers le musics-halls avec Pambiches & Merengue de Jean Françaix.
La Rhapsodie de Claude Debussy nous offre un moment de délicatesse et de lyrisme oriental avant d’achever notre écoute par la fraîcheur latine de My Little Suede Shoes de Charlie Parker
Cet enregistrement a obtenu les 5 étoiles du classica magazine, on comprend bien pourquoi: des influences multiples et des styles musicaux variés, rien ne semble résister à la virtuosité et aux qualités d’interprète de Nicolas Prost !

extrait de Hard Fairy de Graham Fitkin


Virginie Fontaine-Bouin