Archives de catégorie : Saxophone et piano

Six lueurs pariétales

« Six lueurs pariétales »
Éric FISCHER
Éditions Dhalmann – Collection Carnet du 21e siècle
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:10:00 / Genre contemporain / Réf. FD 0176
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Eric Fischer, compositeur, saxophoniste « est l’auteur d’environ 200 opus allant de la pièce pour instrument seul à la forme symphonique, en passant par tout type de nomenclature et d’expériences diverses : musique de chambre, dispositif électronique, œuvres vocales, musiques de scène, musique improvisée, œuvres pluridisciplinaires… ».

Encore le nombre 6 qui revient à l’assaut de ce nouvel opus. Ces six pièces courtes permettent d’accéder facilement à l’univers d’Eric Fischer, tantôt étranges, méditatives, rythmiques, répétitives toujours bien écrites pour le saxophone. Un discours musical clair, simple, avec quelques utilisations de trilles et bisbigliandi contemporains, quelques quarts de ton simple. Ces pièces très réussies sonnent bien, sont à jouer en examen, concert ou audition. Elles permettent aussi un bon travail d’échange avec le piano, de développer le sens de la polyrythmie et de la semi-improvisation des jeunes saxophonistes grâce aux formules répétitives du piano en même temps que la mélodie libre en notation proportionnelle du saxophone.

De plus, elles sont faciles d’accès pour les élèves et le public ce qui n’est pas si courant dans notre répertoire contemporain.

J’ai adoré l’indication « no synchro con piano » et le titre toujours poétique dans les pièces d’Eric Fischer : peinture pariétale : peinture réalisée sur les parois d’une grotte…
Comme dit Stéphane : « à posséder dans sa bibliothèque ! »

Jean-François Becquaert

Six lueurs pariétales

« Six lueurs pariétales »
Éric FISCHER
Éditions Dhalmann – Collection Carnet du 21e siècle
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:10:00 / Genre contemporain / Réf. FD 0176
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Eric Fischer nous propose une très belle pièce en six mouvements pour saxophone et piano qui demandera aux musiciens une recherche attentive dans le choix des timbres et des couleurs.
Les mouvements sont courts, mais denses, chacun d’entre eux présente un aspect différent.

Le premier mouvement se caractérise par de courte phrase non mesurée (notation proportionnelle) ponctuée de silence (point d’arrêt), sur un accompagnement en boucle de piano.

Le second mouvement est quant à lui mesuré. Il est construit en deux parties, une première dans laquelle le saxophone présente un jeu rythmique, dans la seconde partie, le saxophone accompagne le jeu rythmique du piano. Jeu rythmique en doubles croches, à 96 à la noire.

Le troisième mouvement est construit sur une boucle d’accords en croches répétés par le piano. Les lignes mélodiques du saxophone sont mystérieuses, ondulatoires (trilles, quarts de tons, répétitions avec changement de rythme).

Le quatrième mouvement est calme, serein et mélancolique, basé sur une très belle mélodie. Rythme de base (blanches, noires, croches, doubles).

Le cinquième mouvement est nerveux, saccadé. Techniquement et rythmiquement, il est plus compliqué que les autres (présence de quarts de tons, présence de 3/8).

Le dernier mouvement construit comme un final ne présente pas de difficulté, il commence par une mélodie douce pour terminer par une sonnerie tonitruante.
Cette composition peut-être interprétée comme une suite, où l’on peut interpréter les mouvements séparément.

Mon avis : pièce idéale pour une fin de second cycle, très beau travail de musique de chambre à réaliser avec le pianiste. Une réussite !

Stéphane Sordet

Péplum

« Péplum »
Roland BOUTILLIERS
Éditions Alphonse Leduc
Niveau 2C2 / Durée ~ 00:04:50 / Genre classique / Réf. AL 30 428
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Cette pièce légère de Roland Boutilliers trouve un succès non négligeable auprès des jeunes élèves de part le caractère de musique de film présent dans cette composition.
Dès le titre, le caractère général est donné, martial, majestueux et jazzy.
Les tonalités utilisées vont de 1 bémol à 4 dièses. Il n’y a aucune difficulté rythmique, de tessiture, d’articulations et de nuances.
Les phrases mélodiques sont simples, plaisantes et aisément mémorisables. Certains élèves de fin de 1er cycle pourraient interpréter cette composition.

Mon avis : belle pièce d’audition de fin d’année…

Stéphane Sordet

Strophes

« Strophes »
Pascal PROUST
Éditions Alphonse Leduc
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:06:00 / Genre classique / Réf. AL 29 593
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Cette pièce en 4 mouvements de style très différents peut-être intéressante à réaliser en fin de second cycle.

Le premier mouvement commence par une introduction solennelle (à la croche) qui aboutie sur une partie vive et rythmée (144 à la noire).

Le second mouvement, lent et mélodique, présente des courtes phrases et variées.

Le 3e mouvement est un mouvement ternaire en croches détachées. C’est le mouvement le plus délicat techniquement.

Le dernier mouvement est une coda qui utilise les différentes têtes de thèmes des 3 mouvements précédents.
Tous les mouvements ont 3# à la clef sauf le deuxième qui oscille entre 2 et 3.

Mon avis : pièce agréable à réaliser en fin de second cycle.

Stéphane Sordet

 

Sur la place

« Sur la place »
Jacques DELACROIX
Éditions Alphonse Leduc
Niveau 1C3 / Durée ~ 00:01:00 / Genre classique / Réf. AL 29 793
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Très jolie pièce (pour un milieu de premier cycle) à la ligne mélodique agréable à l’écoute basée sur un rythme de valse nostalgique et à l’atmosphère plaisante.

La présence de nombreuses altérations accidentelles pourra surprendre quelques saxophonistes.
Rythme de base (noires, noires pointées, croches), phrases legato, ambitus du sib au ré.
Nous pourrions juste avoir un petit regret concernant la durée de la pièce, ainsi que le manque de variétés dans le choix des articulations.

Mon avis : très belle pièce d’audition.

Stéphane Sordet

Petite complainte

« Petite complainte »
Philippe PORTEJOIE
Éditions Alphonse Leduc
Niveau 1C4 / Durée ~ 00:03:00 / Genre classique / Réf. AL 29 785
Pour saxophone alto et piano
notre avis
Cette pièce pour fin de premier cycle commence par une mélodie sans grande prétention, simple legato et qui se mémorise facilement.

Grâce à l’ambitus choisi, aux articulations présentées et à la rythmique de base (essentiellement des noires), le compositeur/saxophoniste met à l’aise le jeune musicien pendant les 3 premières lignes de la complainte.

Philippe Portejoie continue son opus par des variations redondantes sur le thème de cette complainte, au début en doubles croches (avec différentes articulations) pour se diriger vers une variation au tempo plus rapide et un peu plus complexe techniquement.
Un passage calme rappelant le thème principal abouti sur une cadence un peu délicate pour des fins de 1er cycle

Mon avis : pièce intéressante pour une fin de premier cycle, même si le style musical est sans grande prétention.

Stéphane Sordet

Thème varié sur un air Japonais

« Thème varié sur un air Japonais »
Toru HORA
Éditions Alphonse Leduc
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:05:00 / Genre classique / Réf. AL 29 854
Pour saxophones alto et piano
notre avis
Cette pièce très agréable musicalement, nous présente un très beau thème japonais. Les couleurs sont typiques, et dès les premières mesures nous sommes transportés dans un japon traditionnel, dans lequel les lignes mélodiques sont magnifiques, profondes et nostalgiques.

Sans grandes difficultés techniques, d’un aspect généralement legato et construit sur un registre simple, cette pièce demandera une implication musicale importante.
Cette composition peut être entendue en audition, malheureusement, elle n’est pas assez complète pour être présenté lors d’un examen de fin de second cycle.

Stéphane Sordet

8 pièces

« 8 pièces »
Thierry ESCAICH
Éditions Misterioso
Niveau 1C1 / Durée ~ 00:12:00 / Genre classique / Réf. MIS 029/MIS 033, MIS 030/MIS 034, MIS 031/MIS 035, MIS 032/MIS 036
Pour saxophone alto et piano
L'avis de Jean-François Becquaert
Encore de très belles partitions proposées par Misterioso. Ces pièces sont d’une rare qualité musicale pour la formation saxophone alto et piano. Pour les trois premières années de premier cycle, ces pièces de différents styles sonnent très bien autant au saxophone qu’au piano, plaçant dès le début de son apprentissage le saxophoniste en position d’interprète. Le compositeur a d’autant réussi son travail que la partie de piano soutient bien rythmiquement l’élève, et fait sonner le piano sur un large ambitus se mariant parfaitement avec une sonorité large de saxophone alto.
Les petits élèves comme les adultes débutants adorent.
« 8 pièces pleines de finesse, de poésie et de beauté pour commencer à assouvir dès les premières leçons une grande passion : la musique. » (J.-P. Baraglioni/S. Kassap)
Disponible par deux :
Valse/Pavane
Marche/Romance
Choral/Antienne
Air de cour/Nocturne

Jean-François Becquaert
L’avis de Stéphane Sordet
Thierry Escaich nous prouve qu’un grand compositeur peut composer pour des jeunes étudiants. Ces pièces sont magnifiquement bien pensées, et font appel à l’esprit de musiques e danses pour la plupart d’entre elles.
D’ambitus et d’aspect rythmique très simple, elles ne mettront pas les jeunes saxophonistes en difficulté. Ces pièces apporteront une dimension stylistique et de phrasé qui fait souvent défaut dans les petits niveaux.
A posséder absolument dans sa bibliothèque, à faire jouer et à faire découvrir !
 

Stéphane Sordet

Feu d’ombres

« Feu d’ombres »
Qigang CHEN
Éditions Gérard Billaudot
Niveau début 3CL / Durée ~ 00:15:00 / Genre contemporain / Réf. G 8485 B
Pour saxophones soprano et piano
notre avis
Très belle pièce pour saxophones soprano, qui demandera un travail très prononcé dans les couleurs, dans la précision solfégique, dans la musicalité, le phrasé, dans la justesse et l’intonation.

Cette pièce utilise un langage actuel, tout en s’appuyant sur des couleurs traditionnelle et classique. Cette pièce utilise un matériel varié dont : des quarts de tons, des changements de mesures, des traits virtuoses, de longues phrases planantes.

Elle demandera à l’interprète une bonne maîtrise du saxophone soprano.
Il existe une version de cette pièce pour saxophones soprano et ensemble instrumental, ici la transcription a été réalisée par Noé Tanguy.

Plus de renseignements : http://www.qigangchen.com/

Stéphane Sordet

Deux scènes populaires

« Deux scènes populaires »
Alessandro ANNUNZIATA
Éditions Gérard Billaudot – Collection Jean-Yves Fourmeau
Niveau début 3CC / Genre classique / Réf. G8482 B
Pour deux saxophones soprano et ténor et piano
notre avis
Le trio Saxiana nous propose une nouvelle pièce de qualité pour deux saxophones et piano.
Cette pièce est en deux mouvements. Elle commence par une « berceuse ». Le premier mouvement commence par une courte séquence en écriture proportionnelle, qui servira de ponctuation entre les deux parties du premier mouvement. La berceuse est construite sur une carrure ternaire (noire à 48) s’appuyant sur des phrases mélismatiques en doubles croches s’enchaînant du ténor au soprano. L’influence orientale se fait ressentir dans les tournures mélodiques utilisées.
La deuxième partie de ce premier mouvement est à peine plus rapide, et utilise le même principe d’écriture.

Le deuxième mouvement intitulé « Mistral » est très dansant et rythmé. Le thème proposé dès le départ par le soprano est utilisé tout au long de la pièce. D’un caractère vif en ¾ à 170 à la noire), il joue sur les articulations et les carrures.

Mon avis : pièces dynamiques et plaisantes pour un concert, le deuxième mouvement enchantera le public.

Stéphane Sordet