Archives de catégorie : Ressources

Alerte à l’eau

« Alerte à l’Eau »
Henri TEXIER STRADA SEXTET
Label Bleu
Support disque / Genre jazz / Réf. LBLC 6698

notre avis

Tryptique

« Tryptique »
Claude PICHAUREAU
Éditions Henri Lemoine – Collection Claude Delangle
Niveau 2C4 / Durée ~ 00:06:00 / Genre classique / Réf. 28474 HL
Pour saxophone alto et vibraphone
notre avis

Miniature idyllique

« Miniature idyllique »
Alain CRÉPIN
Éditions Robert Martin
Niveau 1C4 / Durée ~ 00:02:00 / Genre classique / Réf. R3546M
Pour quatuor de saxophones soprano (ou alto), alto, ténor, baryton
notre avis

Lester Young

lesteryoung

« Lester Young »
Alain Gerber
Éditions Fayard

Alain Gerber sait raconter des histoires. À la radio (tous les soirs sur France Musique), dans ses biographies, ses essais, il raconte le jazz comme personne. Alors quand il parle d’un des plus grands poètes du jazz, cela donne un condensé de poésie et d’émotion. Notez bien ce mot car lorsqu’il s’agit de biographie, on échappe rarement à la froide chronologie des faits, aux surenchères de détails inutiles ou aux interprétations subjectives. De l’émotion, rarement.

Ici vous saurez tout sur le « Prez » et avec la manière, à l’image des solos de Lester Young. Gerber nous ballade, par des chemins détournés, à travers les dates, les mythes et nous montre les faiblesses du président, les trop rares moments de gloire. Lester Young dandy du saxophone, grâce et nonchalance, oui mais bien plus que cela. Et Gerber nous le dévoile. Avec élégance, encore de l’élégance.

Laurent Matheron

Vue d’en haut

« Vue d’en haut »
Céline BONACINA
Alefa Productions
Support disque / Genre jazz

notre avis

Les singularités flottantes de Wayne Shorter

couvshorter

« Les singularités flottantes de Wayne Shorter »
Stéphane Carini
Éditions Rouge Profond – Collection Birdland

Et si vous dépassiez vos préjugés sur Wayne Shorter ?

La pâle copie de Coltrane s’entourant de sa rythmique, l’ombre de Miles, le bon compositeur mais saxophoniste quelconque…

Bien sûr, il suffirait d’écouter quelques disques pour les faire tomber un par un. Avec Les singularités flottantes de Wayne Shorter, Stéphane Carini nous ouvre un peu plus l’horizon en détaillant l’univers musical du saxophoniste. Il ne s’agit ni d’une biographie, ni d’une analyse harmonique des œuvres shorteriennes, mais juste, (et en parcourant la bibliographie, on s’aperçoit combien un tel essai pouvait faire défaut, enlevons donc le « juste ») une mise en perspective de l’œuvre de Wayne Shorter.

Comment ce saxophoniste a su se démarquer de ses aînés envahissants (Coltrane, Rollins) mais aussi de ses leaders (principalement Blakey et Miles) en développant un univers personnel.

En associant d’abord la figure de John Coltrane puis celle de Miles Davis, S. Carini nous plonge dans l’œuvre de Shorter. Au concept de« transgression » coltranienne, l’auteur oppose celui de « réagencement » en prenant appui sur les différents axes du discours de Wayne Shorter. Et les apports du saxophoniste deviennent évidents : par exemple la notion de « préambule » (le magnifique Witch Hunt en est l’exemple parfait) ou bien de « dissémination » qui fait éclater le traditionnel thème-impro-thème (Dolores ou Nefertiti).

A travers la collaboration avec Miles Davis, S. Carini nous décrit un Wayne Shorter « acteur », saxophoniste extrêmement souple, capable de changer de son et de discours selon les formations qui l’accueillent. Le tableau qui récapitule les sessions de studio entre 1964 et 1970 (durant sa collaboration avec Miles) donne le vertige. Les enregistrements s’enchaînent, comme autant de chefs d’œuvres.

Ce premier livre, en Europe, consacré à Wayne Shorter est une réussite. S. Carini ose prendre le contre-pied de la critique jazz, et en s’appuyant sur des exemples musicaux précis (nombreux mais jamais étouffants), il nous livre une vision de l’œuvre du saxophoniste, originale et juste.

Un ouvrage essentiel, dont on sort convaincu et qui vous donne une furieuse envie de vous replonger dans les enregistrements du saxophoniste.

Laurent Matheron

Nouvel archipel

« Nouvel archipel  »
QUATUOR DE SAX INÉDITS
Dapheneo
Support disque / Genre contemporain / Réf. A709
Composition Sylvain Kassap
notre avis

Ximix

« Ximix »
François ROSSÉ
Éditions Fuzeau – Collection Nouveaux horizons/XasaX
Niveau fin 3CC / Durée ~ 00:02:00 / Genre contemporain / Réf. 5539
Pour deux saxophones soprano
notre avis

Geb et Nout

« Geb et Nout »
Pascale JAKUBOWSKI
Éditions Fuzeau – Collection Nouveaux horizons/Les cahiers de l’électro
Niveau 1C4 / Durée ~ 00:04:00 / Genre contemporain / Réf. 8631
Pour saxophone alto et bande magnétiques, saxophone alto et timbales, saxophone alto et violoncelle
notre avis

La magie du déchiffrage

magie lecorre

« La magie du déchiffrage — méthode de lecture à vue pour tous instruments »
Pascal Le Corre
Éditions Van de Velde
126 pages – 18,30 euros

Pascal Le Corre est pianiste et professeur, titulaire des C.A. de piano, d’accompagnement et de musique de chambre, disciplines qu’il enseigne.
Les questions que tous musiciens se posent sur le déchiffrage, trouveront une réponse dans ce livre.

Pascal Le Corre nous donne les clefs pour réussir un déchiffrage. Il nous livre aussi des exercices à pratiquer. Il nous donne un apprentissage détaillé et progressif, et nous permettra d’acquérir les réflexes et le processus de lecture à vue employé par tout bon lecteur.

Mon avis : Livre aussi bien écrit pour des élèves, pour des professeurs ou des futurs pédagogues, désireux d’apprendre ou de se perfectionner dans le déchiffrage. Idéal pour les futurs candidats au C.A. et D.E.

Stéphane Sordet