Archives de catégorie : Publications

Philippe Portejoie par Christian Valleix

Philippe Portejoie
Professeur de saxophone au CRR de Paris
entre variétés, jazz et classique
par Christian Valleix

Christophe Grèzes Saxophone soprano du Quatuor Morphing Par Christian Valleix

Christophe Grèzes
Saxophone soprano du Quatuor Morphing
et
Chef Produit Becs et Anches chez Henri SELMER Paris
Par Christian Valleix

 

Journée du saxophone à Lesquin avec Arnold Pol et Grégory Reynaert

Journée du saxophone à Lesquin (Hauts de France)
par Virginie Fontaine-Bouin

cliquez ici :
Article de Virgine Fontaine-Bouin

Arnold Pol : Son nom est associé au saxophone. Il pourrait être assimilé à une rock star du saxophone parce qu’en 4 années il a joué devant plus d’un million de spectateurs sur la planète en accompagnant le Dj Klingande sur les plus gros festivals. Précurseur dans le savant mélange du saxophone et de la musique électronique, il a remis le saxophone au devant des plus grosses scènes du monde. Originaire des Hauts de France, il a commencé son apprentissage par une formation classique pointue lui permettant d’obtenir de nombreux prix : Prix de conservatoire, prix d’excellence, prix de virtuosité ainsi qu’un diplôme d’état de professeur de saxophone. C’est tout naturellement qu’il a ensuite évolué vers le jazz en créant sa formation du nom de Latin’ Swazz avec laquelle il tournera pendant 8 années à travers l’Europe. Passionné de nouvelles technologies il a ensuite évolué vers la musique électronique mêlant ainsi « machine et instrument », il créera sa formation du nom de New Dj avec laquelle il jouera sur de nouvelles scènes et de nouveaux horizons pendant 6 années. De la scène au studio en passant par l’enseignement Arnold Pol revêt plusieurs costumes. Il a eu l’occasion d’accompagner de nombreux artistes mais il continue à travailler sur ses propres projets en tant que compositeur, producteur et artiste. Son nouveau projet est d’ailleurs en finition pour 2018. Son pouvoir de fédération l’a amené jusqu’aux Fous du Sax qu’il a organisé à trois reprises. Il est membre actif de cette belle équipe depuis 2013. Arnold Pol représente les saxophones Selmer Référence et Axos au delà de nos frontières sur les scènes de musiques électronique du monde entier.

Greg Reynaert est né à Dunkerque (59) en 1972. Dès l’âge de 10 ans, il étudie la musique et le saxophone dans la célèbre académie municipale de musique de Saint Pol/Mer (élue « meilleure musique de France, niveau amateur », en 1988). Parallèlement, il est un élève brillant, notamment en sciences, ce qui l’amène naturellement à poursuivre ses études supérieures dans la région lilloise, où il décroche un BAC+5 Sciences Physiques en 1993. Ce faisant, il y découvre également le monde de la nuit (!), et y rencontre celui qui le prédestine à une brillante carrière artistique , Harry Rajaobelison, célèbre contrebassiste et gérant d’un club de jazz très prisé de la capitale des Flandres. Dégagé des obligations militaires en 1996 (musicien soliste au 43ème RI de Lille), il décide de se lancer dans une carrière professionnelle, multipliant les projets musicaux, notamment la création du groupe ELIJAH (jazz fusion), grâce auquel il se fait connaître dans le « milieu », en tant que saxophoniste. Dès lors, à l’aube du 3ème millénaire, sa carrière musicale s’amplifie tout en se diversifiant. On le retrouve notamment dans de nombreuses formations musicales, tous styles confondus, en France et à l’international. C’est en 2011 qu’il décide de créer son propre univers musical, par le biais d’une rencontre avec Aurélien Lemant (auteur). Une nouvelle ère de sa vie d’artiste vient de naître, celle de Saxophoniste compositeur interprète ! En novembre 2014, il sort son premier album solo, « L’homme d’un autre endroit », fruit d’une complicité musicale et artistique, entre Aurélien (auteur) et lui (compositeur interprète). Depuis,il est sollicité par de nombreux DJ (Dj Laurent Warin, Patrick Balzat, Malcom B, Dj Diego, Dj Siesto, Dj Sciaca, …) pour des festivals et des évènements « Electro » à travers l’Europe (Belgique, Suisse, Italie, Grèce, Allemagne, …). Dès lors, il développe un concept électronique unique, avec un autre talentueux musicien, Sébastien Ricard (chanteur et trompettiste), avec lequel il forme le duo PRIVATE. En 2017, il rejoint officiellement la maison SELMER (célèbre marque de saxophone de renommée internationale), en tant qu’artiste …

 

Journée du saxophone à Linselles (Hauts de France)

Journée du saxophone à Linselles (Hauts de France)
par Virginie Fontaine-Bouin

 

 

 

Gilles Tressos par Christian Valeix

8ème Journée du Saxophone en Loir et Cher par Aurore BRISSET

8ème Journée du Saxophone en Loir et Cher

Samedi 4 Février 2017 à Contres s’est tenue la 8ème Journée du Saxophone en Loir et Cher, organisée par l’association Contres-Ut en partenariat avec L’ATEMUS (l’Atelier des Musiciens de Blois), et le groupe BUFFET CRAMPON, et 3 professeurs de saxophones : Didier Chateigné, Alban Augeard et Aurore Brisset.
L’association Contres-Ut s’est fixée comme objectif de promouvoir la musique sous toutes ses formes, en organisant des journées comme celle-ci, des festivals d’orchestres d’harmonie favorisant les rencontres de musiciens et par le biais de son orchestre d’harmonie l’association est présente lors de cérémonies officielles et concerts donnés dans son territoire.

Cette 8ème Journée du saxophone en Loir et Cher était sur le thème du jazz orchestré par Frédéric Couderc, saxophoniste classique et jazz de renom.
Il est venu faire découvrir le jazz aux 42 saxophonistes participants lors de ses master-classes qui ont durées tout l’après-midi.
Les 42 participants ont pu essayer les saxophones des différentes marques présentes pour cette journée.
La 1ère partie du concert de Clôture de la Journée du saxophone en Loir et Cher était le Concert Conférence « SAX STORIES » de Frédéric Couderc aux saxophones et Patrick Cabon au piano.
Fréderic Couderc, venu avec ses nombreux saxophones nous a fait voyager dans le temps à la découverte du saxophone.

Et en 2ème partie, les 42 saxophonistes ont interprété des standards, avec pour soliste : Frédéric Couderc.

Cette journée est dédiée aux saxophonistes de tous âges, de tous niveaux. Elle est une occasion de rencontrer d’autres saxophonistes du Loir et Cher et pourquoi pas créer des amitiés.
Elle a lieu tous les ans à la même période.

La 9ème Journée du Saxophone en Loir et Cher qui aura lieu le samedi 17 février 2018, à la salle des fêtes de Contres (41) aura pour invité : Jérôme Laran et son ensemble de saxophones d’Aulnay-Sous-Bois.

Aurore BRISSET

 

Guillaume Berceau entretien avec Christian Valeix

Laurent Letassey musicien de la table par Christian Valeix

ROLAND KIRK BY FRED COUDERC

Retrouvez nos présentations de saxophonistes, d’artistes, de compositeurs dans la page Publications de l’Asax
Voici un article de Fred Courderc à propos de Roland Kirk

Roland Kirk, vous connaissez ?
Si oui tant mieux, sinon, vous êtes chanceux car vous allez le découvrir.
Je ne vais pas vous raconter sa vie ni vous parler de sa musique. Guy Cosson a écrit un superbe livre intitulé Rahsaan Roland Kirk aux éditions du Layeur, et pour sa musique, on trouve tout ce qu’il a enregistré sur CD, vinyles, youtube…


Je vais vous parler de sa bouche ! Mais comment faisait-il ? Comment est-ce possible ? mais quel génie !
Rahsaan Roland Kirk était mal voyant de naissance et sa nounou s’étant trompée dans le dosage de son traitement , elle le rendit totalement aveugle à l’âge de 3 ans . C’est dans un rêve prémonitoire qu’il s’est “VU “jouant de 3 saxophones en même temps. Le temps de trouver dans un musishop un Saxello (soprano King courbé au bocal et à 90 degrés au pavillon. Fabriqué en 1924), un Stritch (alto droit buescher fabriqué en 1926 ) et un ténor (normal …. ) et le voilà jouant de 2 puis 3 saxophones simultanément .
Tenor et saxello étant tous deux en Sib , il suffit (facile à dire … ) de jouer des riffs ou d’harmoniser un peu .
Ok , disons que c’est réalisable .
Ex : Roland’s Theme, album Third dimension and Beyond (1956)
Un peu plus difficile , stritch (en Mib ) et Saxello (en Sib ), là il faut commencer à réfléchir un peu plus . Ex: Rolando, album Domino (1962)

Bon maintenant , passons aux choses sérieuses : 3 saxophones (tenor, saxello et stritch ) 2 en Sib et un en Mib. Là il faut penser en accord.
Ex : The inflated tear, album The inflated Tear (1968)

Le plus difficile dans tout cela , ce n’est pas pour le dos(quoi que ce soit assez lourd au bout d’une heure).
Le plus dur est de trouver les bons becs et les bonnes Anches. Il faut que les trois saxophones sonnent au même volume.
Et encore plus difficile, c’est de les accorder ensemble mais aussi de façon à ce qu’ils puissent jouer chacun en soliste.
Autant vous dire: des heures de travail. Il se rajoute à ça le volume d’air consommé et l’énergie phénoménale qu’il faut pour tenir le choc .
Une fois que vous avez tout cela , il ne reste plus qu’à jouer quelque chose d’intéressant…
C’est là le génie de Roland Kirk .
Ex: Three for the festival, album We free kings. (1961)

Le bougre ne s’est pas arrêté là !
Tenor et clarinette.
Très dur car deux angles de bec et deux volumes d’air différents.
Pas de soucis pour Roland Kirk.
Ex: Creole love call, album The inflated tear.(1967)

De plus en plus fou !
Tenor et Cor anglais…. Si si, vous avez bien lu !
Anches double et bec de ténor en même temps…
Ex: The black and crazy blues. album The inflated tear.(1967)

Tant que nous y sommes : Tenor , saxello et …. Hautbois.
Ex: Vertigo ro. album the complete mercury recording.

On continue. Tenor et slide sax.
Ex: Gift and messages. Album Gifts and messages (1964)
Mes amis , je peux vous assurer que tout cela est vrai et réalisable.
J’ai travaillé tout cela en long en large et en travers et, effectivement, après des heures et des heures de travail, j’ai réussi à percer ses secrets et petit à petit à pouvoir reproduire tout ce que Roland Kirk faisait il y a…50 ans!
Mais il y a un truc que je ne comprends toujours pas… !
Comment fait-il pour jouer de la flûte et du saxello en même temps sur Hip chops . album The complete mercury recording (1956-1962/pub 2014).

Alors , bien sûr il avait une flûte dont la tête était courbée à 90 degrés.
J’en ai fait fabriquer une. Mais rien, impossible! Comment pouvait-il tenir un bec de soprano et souffler dans une flûte en même temps ?
Puis il y a aussi le trombonium (ténor joué sans anche ) sur for heaven’s Sake, album The complete recording (1956-1962/pub 2014)
La flûte et la flûte nasale dans Serenade to a Cuckoo, album I talk with the spirit. (1694)

Que dire de son jeu de ténor (si ce n’est que MAGNIFIQUE ) dans Alfie, album Rip Rig and panic (1965)

Car Roland Kirk n’était pas un clown. Il était doté d’une sensibilité extraordinaire.
Je pourrai vous en parler durant des heures mais le mieux est encore de l’écouter.

Bright Moments!

Fred Couderc

Dossier Glazounov par Jacques Charles Première partie

Retrouvez nos dossiers autour du saxophone dans la rubrique Publications dans le site de l’Asax
voici, en accès libre, un dossier de Jacques Charles sur Glazounov

Dossier Glazounov
par Jacques Charles
Première partie

retrouvez la suite de l’article dans le site de l’asax, la seconde partie et troisième partie disponible dans la rubrique Publications de notre site