Allan Gravgaard Madsen Schattenschwarz

Allan Gravgaard Madsen
Schattenschwarz
Editions Edition S – music sound art
Ref :
Niveau 3ème cycle / Durée ~ 00:08:30 / Genre contemporain
Pour Quatuor de saxophones préparés
notre avis

Cette composition dédiée au Current Saxofonkvartett nous plonge dans des réminiscences de four5 de John Cage, et dans les pièces bruitistes pour violoncelle de Helmut Lachenmann. Composée en trois mouvements Schattenschwarz (que l’on pourrait traduire par noir comme l’ombre) est une œuvre qui travaille sur le timbre, le temps et la durée, les couleurs.
Les deux premiers mouvements (Prélude et Schatten) s’enchainent.
L’ambiance générale de la pièce consiste en une succession de sons longs, droits, oscillant entre le souffle, les multiphoniques, les sons droits salis par les distorsions de l’aluminium entourant le pavillon du saxophone, et des bruits de clef symbolisant l’état statique des musiciens.
Ces plages de sons s’étirent et se superposent donnant un caractère oppressant et tendu.
Sans caractère de virtuosité technique, la difficulté de cette œuvre réside dans l’aspect musical, dans la gestion des couleurs et des timbres, dans la qualité des sons produits. Ici pas de mélodies, pas de phrases musicales au sens classique, mais un intérêt musical qui réside dans une approche de recherche d’une tension/détente lié au son, et dans une gestion du temps et de l’espace.

Mon avis : une composition originale et intéressante

lien direct : Schattenschwarz (2013) for prepared saxophone quartet

Stéphane Sordet